Parents

Comment savoir si un matelas est trop mou ?

Votre rendement au travail dépend en partie de la qualité de votre sommeil. Cette dernière, quant à elle, est fonction de votre matelas. Que votre support de sommeil soit mou ou dur, son état dépendra de vos besoins. Comment savoir si un matelas est trop mou ? Tout d’horizon à travers cet article.

Essayer votre matelas

Pour savoir si votre matelas est trop mou, vous devez l’éprouver en l’essayant. Il n’y a pas de complexe à avoir, car le test est un peu hors du commun. Pour s’assurer de l’état de votre futur matelas, vous devez vous coucher dessus.

A lire en complément : Quels thèmes pour un faire part de baptême ?

Même si le matériel se trouve en magasin, vous devez vous y allonger. Ne faites pas attention aux regards des autres clients. Il ne s’agit pas de l’impression que vous leur faites, mais plutôt de votre confort et de surcroît de votre santé. Si vous comptez y dormir à deux, faites le test à deux. L’objectif est de voir comment réagir le matelas dans les conditions réelles d’emploi. Le jugement peut être biaisé en raison du fait que le matériel de couchage est encore neuf. Toutefois, c’est déjà une manière plus ou moins fiable de s’informer. De plus, la technique peut s’appliquer même à la maison.

Pour commencer, allongez-vous sur le dos pour apprécier la réaction de vos muscles. Il faudra mettre l’accent sur la sensation de relaxation.

A découvrir également : La parentalité positive : les principes essentiels pour élever des enfants épanouis

Analysez vous-même pour voir si vous avez l’impression de foncer. Si tel est le cas, c’est que le matelas est mou.

Observer les zones creuses du matelas

La forme du matelas peut déjà vous aider à en savoir plus. Vous pouvez rechercher des irrégularités à la surface. S’il existe des zones d’affaissement, c’est que votre corps n’est pas équitablement allongé sur le matelas lorsque vous dormez. Une observation à l’œil peut ne pas être efficace alors servez-vous d’un ruban à mesurer. Tendez-le, zone par zone sur la surface du matériel de couchage. Ainsi, vous verrez plus facilement les creux. Ils ne seront pas en contact avec votre mesurette contrairement aux autres endroits.

Vous pouvez aussi faire passer vos mains entre le creux du matelas et de vos lombaires en étant couché sur le matériel. En cas de passage, en douce, de votre membre supérieur, c’est que le matelas est dur.

Une autre façon d’essayer votre matériel est de se mettre sur le côté. Observez à ce moment si votre coude s’enfonce. En effet, se mettre sur le côté fait basculer le poids et augmente la pression du corps sur une zone précise. Vous devrez percevoir au bout d’un moment sur les points de pression du coude sont agréables ou douloureux.

Vérifier le soutien de votre corps

Au-delà des zones creuses, vous devez vérifier le soutien que votre corps reçoit. Les matelas trop mous peuvent effectivement ne pas offrir un bon maintien de la colonne vertébrale. Si cette dernière n’est pas alignée correctement pendant le sommeil, cela peut entraîner des douleurs au dos et à d’autres parties du corps.

Une méthode simple pour vérifier le soutien du matelas consiste à se mettre sur le dos et à placer une main sous la région lombaire. Si vous pouvez facilement passer votre autre main entre votre corps et le matelas, c’est que ce dernier est probablement trop mou.

Vous pouvez aussi utiliser une planche ou un objet plat similaire pour évaluer si le support est suffisant. Placez-le sur le lit et allongez-vous dessus. Si vous ressentez des points de pression importants ou si l’objet s’enfonce profondément dans le matelas, cela indique qu’il ne fournit pas assez de soutien pour vos besoins.

N’oubliez pas que chaque personne a des préférences différentes en termes de confort de sommeil, donc il est possible qu’un matelas qui semble être trop mou pour certains soit parfaitement adapté à d’autres personnes. Mais avec ces techniques simples, vous êtes mieux armés pour déterminer si un matelas convient bien à vos besoins particuliers en termes d’adéquation avec votre morphologie.

Évaluer la qualité de votre sommeil

Une fois que vous avez évalué la fermeté de votre matelas, vous devez dormir. Si vous ressentez des douleurs au réveil ou si vous avez du mal à dormir toute la nuit, cela peut être un signe que le matelas n’est pas adapté à vos besoins.

La qualité de sommeil peut affecter votre santé et causer des problèmes plus graves comme l’apnée du sommeil.

• Combien de temps faut-il pour s’endormir ?
• Combien d’heures pouvez-vous dormir sans interruption ?
• Ressentez-vous des douleurs ou des raideurs en vous levant le matin ?
• Êtes-vous plus fatigué qu’avant ?

Si les réponses sont négatives, il se pourrait que le coupable soit le matelas trop mou. Dans ce cas-là, essayez d’en trouver un autre avec une meilleure fermeté.

Lorsque vous achetez un nouveau matelas, assurez-vous aussi qu’il s’accompagne d’une garantie satisfait ou remboursé pour pouvoir renvoyer facilement celui-ci dans le cas où il ne répondrait pas à vos attentes.

Savoir si un matelas est trop mou est crucial pour garantir une bonne nuit de sommeil et prévenir des douleurs ou des problèmes plus graves. N’oubliez pas que la fermeté du matelas doit être adaptée à vos besoins spécifiques en fonction de votre morphologie et de vos préférences personnelles.

Analyser les douleurs ressenties au réveil

Si vous ressentez des douleurs au réveil, cela peut être un signe que votre matelas est trop mou. Mais il faut ressentir ces douleurs pour mieux comprendre le problème.

Les douleurs les plus courantes associées à un matelas inadapté sont :
• Les douleurs au niveau du dos
• Les douleurs cervicales et aux épaules

Selon l’emplacement des douleurs, vous pouvez en déduire quelle partie de votre corps n’est pas soutenue correctement par le matelas.

Pour les douleurs dorsales, cela signifie que votre colonne vertébrale ne reçoit pas le soutien dont elle a besoin pendant la nuit. Un matelas qui est trop mou permettra à vos hanches et épaules de s’enfoncer dans le lit, créant une courbure excessive dans la colonne vertébrale qui peut causer des maux de dos après une nuit incomplète ou un sommeil interrompu.

D’autre part, si vous éprouvez des douleurs cervicales ou aux épaules, ceci peut indiquer que le coussin utilisé avec ce matelas n’est pas approprié à sa fermeté. Il est indispensable d’avoir un oreiller adapté à votre position préférée pour avoir une bonne qualité de sommeil.

Il y a plusieurs autres facteurs externes pouvant affecter notre qualité et confort de sommeil. Par exemple, les mauvaises habitudes alimentaires et de sommeil peuvent aussi affecter notre corps et causer des douleurs au réveil.

Donc, si vous souffrez de douleurs au réveil, cela peut être un signe que votre matelas est trop mou mais il faut ressentir ces douleurs pour identifier le problème. N’hésitez pas à acheter un oreiller adapté à votre position préférée qui permettra une meilleure qualité de confort lors du sommeil.

Comparer les caractéristiques du matelas avec les besoins de votre corps

En plus d’évaluer la qualité de votre sommeil, vous devez comparer les caractéristiques du matelas avec les besoins spécifiques de votre corps. Il existe différents types de matelas qui peuvent avoir des avantages et des inconvénients pour différents types de dormeurs.

Si vous avez des problèmes médicaux tels que l’arthrite ou le mal de dos chronique, un matelas orthopédique peut être la solution idéale pour soulager vos douleurs et améliorer votre sommeil. Ces matelas sont conçus pour offrir un soutien ferme à la colonne vertébrale en répartissant le poids corporel uniformément sur toute la surface du lit.

Un autre type populaire est le matelas en mousse à mémoire qui épouse parfaitement les contours du corps pour une sensation d’enveloppement total. Cela permet une meilleure circulation sanguine ainsi qu’une réduction des points de pression, ce qui peut aider à soulager certaines douleurs musculaires.

Les personnes ayant tendance à transpirer pendant leur sommeil peuvent se tourner vers un modèle avec une technologie respirante comme les ressorts ensachés ou encore les modèles hybrides (à mi-chemin entre deux technologies).

Vous devez prendre en compte votre poids dans le choix du niveau de fermeté approprié : celui-ci doit supporter suffisamment votre masse corporelle tout en assurant que vous ne vous enfoncez pas trop dans le matelas.

En fin de longue journée épuisante où chacun a ses préférences personnelles, certains optent pour les matelas plus souples qui ont une meilleure capacité d’absorption des mouvements et un confort au toucher incomparable. Il existe aussi des modèles de matelas avec différentes zones de fermeté, ce qui permet à chaque partie du corps d’être soutenue exactement comme il le faut.

Avant de choisir un matelas, prenez en compte tous ces éléments afin de trouver celui qui vous convient le mieux. Si vous avez encore des doutes sur quel type de lit choisir ou si votre ancien matelas est trop mou, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un spécialiste de l’ameublement pour obtenir une recommandation personnalisée basée sur vos besoins spécifiques.

Articles similaires